#GreenAttitude: rendez-vous avec Veronica

La vie est belle parce qu’elle est pleine de surprises. Nous travaillons nous nous promenons, nous discutions et au détour d’un chemin on rencontre des personnes qui nous inspirent. Nous ne comprenons pas toujours et tout de suite le pourquoi du comment. Cela m’est arrivé avec Veronica Meneghello.

Je l’ai rencontré au travail. Elle m’a tout de suite plu! Elle transmet une grande énergie positive. Elle m’a donné une nouvelle idée de rubrique pour le blog: #GreenAttitude!                           Dans cette rubrique, je voudrais parler des personnes qui sont actives pour l’environnement soit dans leur travail, dans leur style de vie ou comme bénévole.

Veronica est une personne entreprenante et #GreenOptimist comme nous! Elle a étudié économie et politique de l’environnement. Malgré qu’elle soit encore jeune, elle a eu différentes expériences importantes dans son parcours.

Elle a commencé sa carrière en collaborant à divers projet de développement durable. Pendant ses études, elle a suivi un cours de journalisme environnemental. Avec des compagnons, elle a fondé Linfalab, magazine en ligne qui se propose comme une alternative sérieuse et indépendante dans le panorama du journalisme national, spécialisé dans les thématiques environnementales.

Parallèlement à sa collaboration avec Comieco, elle est vice-présidente de Supernovae Martesana,, association de promotion sociale et du développement durale.

Mademoiselle green: Pourquoi as-tu choisi de travailler dans l’environnement?

Je rêvais d’améliorer le monde. Trop souvent, nous sommes habitué à regarder le monde changé, nous observons les saisons disparaitre, mangeons de la nourriture sans saveur, respirons un air nauséabond. Nous nous lamentons, mais nous en faisons rien pour changer les choses. Je voulais être un observatrice active et critique.

Mademosielle Green: Tu veux nous parler d’un de tes projets en particulier?

Le Projet Supernovae Martesana représente parfaitement cet esprit d’observation active. Il nait de l’envie de quelques jeunes de s’activer pour le territoire dans lequel ils sont nait : la Martesana (commune au nord de Milan). Avant qu’elle ne soit absorbée par les centres commerciaux, la dégradation due à la pollution et atrophiée par l’absence de relations sociales. Le projet vise trois domaines du développement durable: économique, encourageant les achats locaux, sociaux, faisant redécouvrir l’importance des relations entre les personnes et environnementaux, en sauvegardant le territoire.

Mademoiselle Green: Qu’est ce qu’il te plait le plus dans ton travail?

Avoir la possibilité de communiquer avec les personnes. Écouter e leurs besoins leurs idées, leurs opinions et observer leurs réactions est un aspect fondamental de mon travail. C’est ce qui me permet de comprendre si je suis sur la bonne route. Une amélioration est réelle seulement si elle est partager et compris comme telle. Autrement ce n’est pas un réel changement.

 

Mademoiselle Green: Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui veulent suivre ton parcours?

Cultiver son réseau ! Le réseau avec le territoire, les associations locales, les personnes, les autres travailleurs. Vous ne devez jamais penser que vous êtes seul mais partager le plus possible vos projet et vos idée.

Mademoiselle Green: quelles sont tes actions pour diminuer ton impact environnemental?

Avant tout, je ne me déplace jamais sans mon vélo!!! J‘achète local et bio, pour soutenir les petits agriculteurs locaux…et aussi parce que leurs produits sont meilleurs! Je suis attentive au tri. Je suis le plus possible la règle des 3r (réduire, réutiliser, recycler) j’essaie d’utiliser des produits écologiques. Et comme je travaille dans la communication environnementale, je diffuse le plus possible mes idées autant sur mon lieu de travail que dans ma vie privée.

Mademoiselle green: je fais pareil!! Par exemple à noël, j’ai pas arrêté de répéter à ma famille qu’ils ne devaient plus acheter des produits avec des microbilles de plastique! Comment tu t’imagines dans 5 ans?

M’imager est très difficile mais j’espère travailler encore activement dans ce domaine et de sensibiliser toujours plus les consciences et de développer les mes relations avec les autres professionnels et avoir de nouveaux projets entre les mains. D’ailleurs un nouveau projet devrait naitre dans pas longtemps, je crois les doigts.

 

Merci Veronica de nous avoir accordé un peu de ton temps ! A bientôt !!

Mademoiselle Green in Italy

 

Salva

Salva

Salva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *